Résultat de notre sondage, suivi des marchés et de la lecture

Paradmin

Résultat de notre sondage, suivi des marchés et de la lecture

Résultat de notre sondage

Nous tenons en premier lieu à vous remercier d’avoir pris le temps de répondre à notre sondage. Vos réponses nous ont été fort utiles pour nous ajuster et s’assurer de continuer à correctement répondre à vos attentes.

Ajustement de notre info-lettre

Suite à la compilation de vos réponses, nous allons ajuster notre info-lettre pour mieux répondre à vos demandes. Vous êtes dans l’ensemble à plus de 80% satisfaits de notre info-lettre et de son contenu, confirmant que notre travail vous satisfait.

Vous êtes 80% à trouver que la section baladodiffusions et la lecture est la section la moins inintéressante. Nous allons regarder pour la remanier et l’ajuster lors des prochains envois, d’autant plus que les compagnies de fonds ont pour le moment arrêter les vidéos pour les investisseurs.

Finalement, concernant la fréquence, vous êtes 75% à préférer un envoi mensuel, 15% au deux semaines et 10% au trimestre. Nous en déduisons que l’envoi à chaque semaine est rendu trop fréquent pour vous, nous allons donc faire un envoi par mois à présent. Nous le ferons la première semaine de chaque mois, ce qui nous permettra de faire un retour sur le mois qui vient de passer au niveau des marchés.

Ajustement de nos rencontres

Le sondage nous a permi de confirmer que vous avez été satisfaits de notre suivi et de nos rencontres virtuelles durant cette crise sanitaire. Nous tenons à vous remercier de vous être ajustés aux rencontres virtuelles et aux signatures à distance.

Concernant les futures rencontres, vous êtes 50% à vouloir continuer des rencontres virtuelles et 50% à vouloir des rencontres en personne. Si les conditions sanitaires le permettent, à partir du 1er octobre, nous vous proposerons soit faire une rencontre virtuelle, soit une rencontre en personne avec le respect des normes sanitaires (port du masque durant la rencontre, lavage des mains et respect autant que possible du 2 mètres de distance).

Évidement, si nous développons le moindre symptômes de rhumes ou de grippes, nous vous proposerons soit reporter la rencontre en personne ou de la remplacer en rencontre virtuelle. Nous nous attendons qu’il en soit de même pour vous si vous avez des symptômes.

Suivi des marchés

La tendance haussière des dernières semaines s’inverse après que les marchés boursiers américains ont atteint des sommets.

Les marchés mondiaux ont terminé la semaine en territoire négatif cette semaine. Pourtant, en début de semaine, les poids lourds du S&P500 (Apple, Alphabet et Amazon) avaient propulsé le S&P500 et le Nasdaq à des niveaux records.

Le comportement des petits investisseurs
semble expliquer la surperformance des technos

Cependant, l’élan boursier des dernières semaines a été interrompu par une baisse d’environ 10% du Nasdaq (de mercredi à vendredi). Le retour soudain à la prudence des investisseurs a soutenu le dollar américain, qui était tombé à son plus bas niveau depuis deux ans la semaine précédente après l’annonce par la Réserve fédérale américaine d’une continuation de sa politique monétaire accommodante. La force du dollar, à son tour, a exercé une pression sur les prix des matières premières, notamment le pétrole et l’or.

Après 5 mois consécutifs de gains, devenu trop dispendieux?

Économie américaine

Aux États-Unis, la technologie a pesé lourd sur le S&P500. Cependant, le recul du secteur n’a pas eu d’impact majeur sur le gain réalisé depuis le début de l’année, qui dépasse encore 25%.

Le secteur de l’énergie a affiché une baisse plus marquée que la technologie cette semaine, mais à moins d’un dixième du poids du S&P500, son impact a été beaucoup plus petit.

Outre les vents contraires de cette semaine liés à l’appréciation du dollar américain, les prix du pétrole ont chuté en raison des stocks excédentaires des raffineries, qui ont freiné la demande. Contrairement au secteur des matériaux canadien, qui a été dominé par la baisse des titres d’or, le secteur des matériaux du S&P500 a été soutenu par la force des sociétés chimiques, qui bénéficient de produits pétroliers à bas prix.

Le secteur manufacturier en
mode reprise, et le niveau des inventaires devenu très bas!

Du côté des données économiques, l’indice PMI (Purchasing Managers Index) a été meilleur que prévu, les chiffres de l’emploi ont été bons avec plus de 1,370 millions d’emplois créés lors du mois d’août.

Économie canadienne

Au Canada, le S&P/TSX a vu chaque secteur perdre du terrain et sous-performer son homologue américain S&P500.

Contrairement à l’indice américain, le TSX demeure bien en deça de son sommet de février et demeure en baisse de près de 5% depuis le début de l’année. Le secteur technologique a mené les secteurs en déclin.

Les secteurs de l’énergie et des matériaux ont également pesé sur l’indice avec la baisse du prix du pétrole et de l’or. Alors que l’aversion au risque s’est installée sur le marché, les secteurs défensifs comme les services publics et la consommation de base ont surperformé. Ces groupes sensibles aux taux d’intérêt ont également profité de la baisse des rendements obligataires

Marchés boursiers européens et asiatiques

Les marchés boursiers européens ont surperformé leurs homologues nord-américains, mais ont tout de même terminé la semaine en territoire négatif. La France a été le marché boursier ayant connu la plus faible baisse en raison de l’annonce d’un plan de relance économique de 100 milliards d’euros.

Le Japon a été le marché boursier le plus performant de la semaine en raison du fait que Berkshire Hathaway Inc. de Warren Buffet ait réalisé des investissements majeurs dans plusieurs grandes sociétés japonaises cotées à la bourse.

Le secteur manufacturier et les nouvelles commandes à
l’exportation continuent de bondir

Du côté de la Chine, les exportations ont grimpé de 9,5% en août ce qui est largement supérieur aux attentes de 7,1%. Cela a marqué le troisième mois consécutif d’augmentation des ventes à l’étranger et le taux le plus rapide depuis mars 2019. Il faut noter que les exportations chinoises ont été stimulées par des expéditions records de fournitures médicales et une forte demande de produits électroniques.

Des articles qui pourraient vous intéresser

À propos de l’auteur

admin administrator