PCU: prolongation et éviter les mauvaises surprises, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

Paradmin

PCU: prolongation et éviter les mauvaises surprises, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

PCU: prolongation et éviter les mauvaises surprises

Prolongation de la PCU pour 8 semaines

Le gouvernement du Canada a décidé de prolonger la Prestation Canadienne d’Urgence (PCU) pour une période supplémentaire de 8 semaines portant la couverture totale à une durée de 24 semaines.

Pour rappel, voici les trois principaux critères pour déterminer si vous êtes éligible à la PCU et son prolongement:

  • Avoir arrêté de travailler à cause de la COVID-19; ou
  • Être admissibles aux prestations régulières ou aux prestations de maladie de l’assurance-emploi; ou
  • Avoir épuisé ses prestations régulières ou de pêcheur entre le 29 décembre 2019 et le 3 octobre 2020.

Vous pouvez retrouver toutes les information sur la PCU, la PCU Étudiante et faire vos demandes en cliquant ici.

Éviter les mauvaises surprises

Prévoir l’impôt

Pour éviter d’avoir de mauvaises surprises l’an prochain quand vous compléterez votre déclaration d’impôts, il est important de se rappeler que la PCU est un revenu imposable et qu’il vous a été versé sans retenue d’impôt.

Il est donc nécessaire de prévoir votre facture d’impôt pour 2021 pour éviter les mauvaises surprises. À titre informatif, si vous gagnez un revenu de 50 000$ annuel, vous devrez prévoir environ 37% d’impôts à payer.

Rembourser les montants en trop

Si vous avez reçu des paiements en trop, il est important de les rembourser pour éviter d’être pénalisé. Si vous l’avez reçu par chèque et que vous ne l’avez pas déposé, vous pouvez le retourner à l’adresse suivante : Traitement des recettes – Remboursement de la PCU
Centre fiscal de Sudbury
1050, avenue Notre-Dame
Sudbury (Ontario) P3A 0C3

Si vous avez déposé le chèque ou reçu par dépôt bancaire, vous pouvez soit faire un chèque et le retourner à l’adresse ci-haut à l’ordre de «Receveur général du Canada», indiquez qu’il s’agit du «remboursement de la PCU» et inscrivez votre numéro d’assurance sociale. Le montant à rembourser doit totaliser l’ensemble des sommes de la PCU que vous n’auriez pas dû encaisser.

Pour un remboursement électronique, il faut faire un paiement au bénéficiaire «ARC (impôt) – acompte provisionnel» en spécifiant votre numéro d’assurance sociale et le montant total de votre remboursement.

Vérifier si un fraudeur a utilisé votre identité pour obtenir la PCU

Rendez-vous sur le site de l’Agence du revenu du Canada, où vous devrez ouvrir une session de «Mon dossier». Une fois votre session ouverte, regardez l’information indiquée dans la section «Détails du soutien d’urgence relatif à la COVID-19». Si un montant de PCU a été versé en votre nom, l’information y sera inscrite. Si vous constatez qu’une demande a été faite sans votre autorisation, suivez les conseils du Centre antifraude du Canada.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’excellent article du site Protegez-vous ici.

Suivi des marchés

Les marchés boursiers ont grimpé alors que les investisseurs ont gagné en confiance dans le rebond économique et ont réduit la probabilité de nouvelles fermetures d’entreprises malgré le nombre croissant de cas de la COVID-19.

Les actions ont bondi dans le monde entier, principalement en réponse à la question de la relance budgétaire américaine et après que la Banque centrale américaine (la Fed) ait donné suite à son engagement antérieur de commencer à acheter un large portefeuille d’obligations corporatives américaines.

Le sentiment a été stimulé par des données économiques étonnamment solides aux États-Unis et en Europe, ainsi que par des rapports selon lesquels la Chine prévoit d’accélérer les achats de produits agricoles américains pour se conformer à l’accord commercial de phase un.

La confiance accrue des investisseurs s’est également reflétée dans la hausse des prix du pétrole (+9,14%).

Des baladodiffusions et de la lecture

L’avis des gestionnaires de fonds

Comme les dernières semaines, voici les différentes présentations de gestionnaires de fonds que vous pouvez écouter :

  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (7 avril 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (22 avril 2020)
  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (6 mai 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (19 mai 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (6 juin 2020)
  • Patrice Quirion, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity, traite des éléments clés que les investisseurs canadiens doivent prendre en considération actuellement (16 avril 2020)
  • Hugo Lavallée,  gestionnaire de portefeuille d’actions canadiennes, traite de l’incidence de la COVID-19 sur l’économie et les marchés canadiens et son point de vue sur les occasions de placement à long terme pour les investisseurs (9 avril 2020)
  • David Tulk, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity (7 avril 2020)
  • Peter Bowen, vice-président, Recherche sur la retraite et la fiscalité et Michelle Munro, directrice principale, Recherche sur la retraite et la fiscalité chez Fidelity (31 mars 2020)
  • Clément Gignac, vice-président principal et économiste en chef à iA Groupe financier. Il agit notamment en tant que porte-parole sur les questions économiques.
  • Jeff Elliott, Ph. D., CFA, Vice-président, Gestion de portefeuille, et gestionnaire de portefeuille chez CI (7 mai 2020)
  • Brian Levitt et Jim Young, stratégiste du marché et gestionnaire de portefeuille sénior chez Invesco (20 mai 2020)
  • Michel Villa, l’impact du coronavirus sur la gestion de vos placements (4 juin 2020)

Des articles qui pourraient vous intéresser

À propos de l’auteur

admin administrator