PCU étudiante et ajustement des aides gouvernementales, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

PCU étudiante et ajustement des aides gouvernementales, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

PCU pour les étudiants

Dans le but d’aider les étudiants canadiens à passer à travers la crise du COVID-19, une version de la prestation canadienne d’urgence pour les étudiants est à présent disponible. Les étudiants peuvent avoir droit à un montant de 1 250$ par période de 4 semaines ou 2 000$ si vous avez des personnes à charge ou un handicap pour les mois de mai à août 2020.

Voici les conditions pour avoir droit à la PCUE :

  • Ne pas avoir reçu de PCU
  • Être citoyen canadien, indien inscrit, résident permanent ou personne protégée
  • Étudier au Canada ou à l’étranger
    • Être inscrit à un programme d’enseignement postsecondaire (d’une durée minimale de 12 semaines) qui mène à l’obtention d’un diplôme, d’un grade ou d’un certificat.
    • Avoir complété ou arrêté vos études postsecondaires en décembre 2019 ou plus tard.
    • Avoir complété ou prévoir compléter vos études secondaires, ou avoir reçu ou prévoir recevoir votre équivalence d’études secondaires en 2020, et être inscrit à un programme d’études postsecondaires qui commence avant le 1er février 2021.

Pour plus d’information ou faire votre inscription, cliquez ici.

Ajustement des aides gouvernementales

PCU et travail à temps partiel

Dans le but de ne pas pénaliser les gens qui travaillent à temps partiel et qui veulent continuer à travailler, il est à présent possible d’avoir la PCU en plus d’un revenu de 1 000$ ou moins par période de quatre semaines.

Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels (PIRTE)

Le programme d’incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels offre une prestation temporaire de 100$ par semaine pour les salariés à faible revenu. La prestation a une durée maximum de 16 semaines et elle est rétroactive au 15 mars 2020.

Pour être éligible, il faut avoir un salaire brut de 550$ par semaine ou moins et un revenu annuel entre 5 000 et 28 600$.

Pour plus d’information ou faire votre inscription, cliquez ici.

Prolongation de la subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC)

La subvention salariale d’urgence du Canada offre aux entreprises 75% des salaires des employés en subventions pour permettre à l’entreprise de garder les employés à l’emploi. Le montant de la subvention couvre jusqu’à un maximum de 847$ par semaine par employé.

Pour être éligible, il faut que l’entreprise est une baisse de revenu de 15% en mars et de 30% les mois suivant vis à vis des revenus dans l’année précédente ou la moyenne de janvier et février 2020. Le programme qui devait arrêter au 6 juin 2020 a été prolongé jusqu’au 29 août 2020.

Pour plus d’information ou faire votre inscription, cliquez ici.

Suivi des marchés

La peur d’une 2eme vague

Les actions mondiales ont reculé cette semaine après que de nouveaux cas de COVID-19 se soient déclarés dans de nombreux pays qui avaient précédemment pris des mesures pour assouplir les restrictions économiques et sanitaires – notamment la Corée du Sud et l’Allemagne. À Wuhan, en Chine, où la pandémie a débuté, de nouveaux cas ont de nouveau été signalés pour la première fois depuis que la ville a mis fin à son confinement le mois dernier.

Dans son témoignage au Congrès, le Dr Anthony Fauci, directeur de la santé aux États-Unis, a averti qu’une réouverture trop tôt pourrait retarder la reprise économique. Ce sentiment a été renforcé par le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell. Ce dernier a déclaré que la pandémie pourrait causer des dommages économiques à long terme.

Le retour des tensions entre la Chine et les États-Unis

Le ton sur les marchés est devenu négatif avec des signes de tensions accrues dans les relations commerciales sino-américaines. Le président américain, Donald Trump, a songé à des sanctions économiques contre la Chine pour la manière dont le pays a géré les premiers stades de l’épidémie de la COVID-19.

La Chine pour le moment joue l’apaisement en déclarant vouloir respecter les ententes signées l’an passé et continuer d’aller de l’avant pour de nouvelles négociations.

Par contre, les dernières attaques de Donald Trump contre l’OMS et la menace de retirer les États-Unis de l’OMS pourraient mettre de l’huile sur le feu.

Quel lettre pour la reprise économique?

Alors que les économistes parlaient beaucoup d’une reprise en V, en U ou en W, la tendance semble plus tendre pour un hybride entre le V et le U. Cela veut dire que l’on ne devrait pas avoir de 2eme creux mais que la remontée sera plus lente que celle en V mais plus rapide qu’en U.

Cette nouvelle version de la reprise provient de l’analyse des chiffres de reprises provenant de la Chine qui est en avance de 6 semaines vis à vis du reste du monde. On voit clairement une reprise mais elle n’est pas assez forte pour confirmer une reprise en V.

Des baladodiffusions et de la lecture

L’avis des gestionnaires de fonds

Ne manquez pas la prochaine présentation de Mackenzie, le 3 juin à 16h en vous inscrivant ici.

Ne manquez pas la présentation de Invesco, le 20 mai 2020 à 13h en vous inscrivant ici.

Comme les dernières semaines, voici les différentes présentations de gestionnaires de fonds que vous pouvez écouter :

  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (7 avril 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (22 avril 2020)
  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (6 mai 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (19 mai 2020)
  • Patrice Quirion, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity, traite des éléments clés que les investisseurs canadiens doivent prendre en considération actuellement (16 avril 2020)
  • Hugo Lavallée,  gestionnaire de portefeuille d’actions canadiennes, traite de l’incidence de la COVID-19 sur l’économie et les marchés canadiens et son point de vue sur les occasions de placement à long terme pour les investisseurs (9 avril 2020)
  • David Tulk, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity (7 avril 2020)
  • Peter Bowen, vice-président, Recherche sur la retraite et la fiscalité et Michelle Munro, directrice principale, Recherche sur la retraite et la fiscalité chez Fidelity (31 mars 2020)
  • Clément Gignac, vice-président principal et économiste en chef à iA Groupe financier. Il agit notamment en tant que porte-parole sur les questions économiques.
  • Jeff Elliott, Ph. D., CFA, Vice-président, Gestion de portefeuille, et gestionnaire de portefeuille chez CI (7 mai 2020)

Des articles qui pourraient vous intéresser

À propos de l’auteur

admin administrator